DETTE... QUELLE DETTE ???

vendredi 16 mars 2012
par webmaster

JPEG - 283.5 ko Cliquer sur l’affiche ci-dessus pour agrandir

Conférence-Débat animé par :

- Étienne CHOUARD

- Constance DOUAT

Le 30 mars 2012 à 19h

Salle des Mutilés - CANNES (45 rue Mimont)

Entrée : 3€ (Étudiants/chomeurs gratuit)

INTRODUCTION DU DÉBAT

La dette ne saurait se réduire à un dispositif économique, car elle est également la conséquence d’une logique qui se dévoile à travers les différents choix "politico-économiques" faits depuis la fin des trente glorieuses, c’est-à-dire la fin des années 70.

Lors de l’élaboration de son budget, l’État fait des choix or depuis les années 80 la politique fiscale a consisté à baisser les impôts : impôts directs, niches fiscales, bouclier fiscal, etc., les dépenses de l’État étant demeurées stables.

Pour faire vite, on peut dire que les réformes depuis la loi de 1973 qui va limiter drastiquement la possibilité de l’État à se financer auprès de la banque de France, entraine le commencement de l’endettement alimenté par les taux d’intérêts payés aux banques privées.

À partir de 1998, la banque centrale européenne appliquera la même politique obligeant les États à se financer auprès de ces mêmes banques privées. Vient ensuite la période de la dérégulation/déréglementation du système bancaire ouvrant la voie à la financiarisation de l’économie avec en 1999 l’abrogation du Glass Steagall act, ce qui nous amène aux années 2000 où l’on va voir se développer une spéculation effrénée et une croissance basée essentiellement sur le crédit, donc sur l’endettement.

Après une série de crises, viens enfin la crise de 2007/2008 qui va justifier des politiques d’austérité, qui mettent en place le profit pour les plus riches avec parallèlement la réduction des droits que des décennies de lutte (depuis quasiment le "compromis politique" de Jaurès entre capitalistes et socialistes révolutionnaires) avaient permis aux travailleurs de conquérir à travers le développement de l’État qualifié, sans doute péjorativement au départ, "d’État providence" : code du travail, Sécu., droit à l’enseignement, etc.. Et de mettre à mal un pan entier des principes républicains, celui de l’égalité, à travers le démantèlement du service public.

Dans les pays en développement ces politiques sont appelées politiques d’ajustement structurel or bien que ces politiques menées depuis les années 60 ont démontré non seulement leur inefficacité, mais aussi leurs nuisances celles-ci continuent a être appliquées notamment en Grèce, en Espagne, etc. par nos soi-disant élites. Sommes-nous naïfs au point de croire à l’échec de leur bonne volonté ou bien osons-nous reconnaître que la finance est une machine de guerre dont l’objectif et de transformer les droits pour tous et mutualisation en crédits et assurances individuelles ? La dette privée des banques est devenue la dette publique de tous. La machine de guerre des créanciers contre les débiteurs rend chacun de nous coupable, responsable et redevable, elle nous transforme en sujet de la dette.

En nous assujettissant, la dette met en place une technique sécuritaire de gouvernement visant à réduire l’incertitude des comportements des gouvernés, elle s’approprie ainsi non seulement le temps, celui du paiement de la dette, mais aussi, le futur de chacun et l’avenir de la société dans son ensemble.

Constance Douat


Documents joints

PDF - 791.3 ko
PDF - 791.3 ko
Flyer débat "Dette ! Quelle Dette ?"

-->

Brèves

22 mai 2012 - Débat Citoyen le 1er juin à Cannes

Vous êtes invités à participer à un débat citoyen organisé par la section Cannes-Grasse de la LDH, (...)

16 mars 2012 - Conférence-débat le 30 mars

Le 30 mars à 19h à la Salle des Mutilés à Cannes, Conférence-débat avec Étienne Chouard (Économiste) (...)

1er février 2012 - ICI ON NOIE LES ALGÉRIENS - 22/2/2012 - MJC Picaud

22/2/2012 au STUDIO 13 (MJC Picaud à Cannes) Soirée spéciale Ciné-Débat avec le fim "ICI ON NOIE LES (...)

14 janvier 2010 - 4/2/2010 Ciné/débat "Walter, retour en résistance"

Le film de Gilles Perret, avec Walter Bassan, John Berger, Stéphane Hessel... WALTER, RETOUR EN (...)

23 mars 2009 - Mardi 24 mars à 20h30 à Picaud : Soirée Projection Débat

Après la projection du film d’Avi Mograbi "Z32" (Israël-France 2009) la section Cannes-Grasse de (...)